Millesia se lance dans la lingerie intelligente - Booster-health.fr
En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies utilisées à des fins de statistiques internes ainsi que l'utilisation de cookies par des fournisseurs de services tiers
Tél. : 06 89 63 58 58 | contact@booster-health.fr
Retour aux articles

Millesia se lance dans la lingerie intelligente

Les Echos
publié le 27 novembre 2015
Par Les Echos

Retrouver son souffle après l'arrêt de la cigarette, garder un ventre plat, contrôler son poids au retour de la maternité : ce sont quelques-unes des possibilités offertes par la lingerie connectée. A Lyon, la maison Millesia, spécialisée dans la lingerie haut de gamme, prépare son arrivée sur ce marché. Elle commercialisera en 2016 une brassière de sport connectée, équipée d'électronique embarquée et reliée à un bracelet. Installée à Caluire, en banlieue lyonnaise, cette PME de 18 salariés et 2 millions d'euros de chiffre d'affaires se targue d'être le premier fabricant de lingerie de luxe à s'aventurer dans le sous-vêtement intelligent. Pour élaborer ce produit, Millesia s'est rapproché de partenaires industriels, tels que le groupe électronique Eolane. L'entreprise est également soutenue par la BPI et un fonds d'investissement.

Cette lingerie intelligente pourra, grâce à un boîtier fixé dans la pièce de lingerie, collecter des données sur la fréquence cardiaque, le poids, le souffle ou la foulée de sa propriétaire. Les données recueillies sont ensuite transmises à un smartphone, Android ou iPhone, à l'aide d'une application. Un algorithme, programmé comme un véritable coach, permet ensuite de suivre les progrès sportifs ou physiques de la cliente.

Millesia se lance dans la lingerie intelligente

La brassière connectée et son bracelet, toujours en phase de développement, devraient être vendus autour de 600 euros. L'équipement complet serait commercialisé dans les grandes enseignes de sport, sur le site de vente en ligne de la marque mais aussi dans les magasins spécialisés comme la Fnac ou Boulanger.

Pour Charles de Tournay, PDG de Millesia, cette diversification s'inscrit dans la continuité de la stratégie de l'entreprise. « La lingerie est un marché très chahuté : après quinze à vingt ans de croissance ininterrompue, l'arrivée du Web et de chaînes de distribution bas de gamme nous ont mis en difficulté » affirme-t-il. La société a développé une offre adaptée au digital : vente par Internet, développement du « storytelling » autour de la marque, digitalisation du packaging et des canaux de distribution.

Résultat : Millesia écoule aujourd'hui 40 % de ses produits sur Internet, via les plates-formes Bagatelle.com ou encore Dessusdessous.com. La marque fournit à ces sites des visuels et des textes adaptés aux contraintes du Web et optimisés en termes de référencement. Elle prend aussi en charge la gestion des stocks et la logistique. « En échange, nous avons un accès privilégié à une communauté de clientes. » Autre innovation digitale, l'insertion de QR codes à flasher sur les étiquettes de ses ensembles : la cliente peut y retrouver les caractéristiques de la pièce et des éléments sur sa fabrication et son inspiration.

Avec sa brassière connectée, la marque, qui a investi l'équivalent d'une année de chiffre d'affaires dans ce projet, espère trouver de nouveaux relais de croissance. Selon la Fédération française d'athlétisme, la pratique de la course à pied se féminise à grands pas et concernerait désormais près de 4 millions de femmes en France.


Chercher un article, un mot clé...


Réseaux sociaux