Devenir le coach bien-être et santé de chaque utilisateur - Booster-health.fr
En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies utilisées à des fins de statistiques internes ainsi que l'utilisation de cookies par des fournisseurs de services tiers
Tél. : 06 89 63 58 58 | contact@booster-health.fr
Retour aux articles

Devenir le coach bien-être et santé de chaque utilisateur

Les Echos Publishing
publié le 17 novembre 2015
Par Anne Bré
Booster : Comment vous est venu l’idée de créer Umanlife ?

Alexandré Plé : Après une première expérience dans le domaine de la finance, j’ai travaillé dans les systèmes d’information pour un groupe qui gérait des cliniques. C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience que l’innovation et les nouvelles technologies allaient bouleverser les domaines touchant à la santé et l’hygiène de vie des particuliers. Les objets connectés sont un moyen, pour chacun, de se responsabiliser et de mieux s’occuper de soi. La santé connectée va permettre d’apporter une véritable valeur ajoutée dans le domaine de la prévention globale.

Booster : Quel est le but de votre société ?

Alexandré Plé : Umanlife a été créé en 2010, son objectif est d’aider les particuliers à prendre leur vie en main. Il s’agit d’une plateforme web et mobile, sécurisée chez un hébergeur agréé de données de santé, qui intègre toutes les informations transmises par les objets connectés liés à l’hygiène de vie. Nous avons pour but de devenir le coach santé et bien-être de chaque utilisateur.

Booster : Pensez-vous qu’à l’avenir les objets connectés vont prendre davantage de place dans la vie de chacun ?

Devenir le coach bien-être et santé de chaque utilisateur

Alexandré Plé : Ils prennent déjà de la place ! Il y a aujourd’hui 15 milliards d’objets connectés dans le monde, et les projections montrent qu’il y en aura le double à l’horizon 2030. Le souci est de savoir ce qui entre dans ces statistiques. En effet, ces chiffres regroupent à la fois les outils de « quantified-self » (appelés outils d’auto-mesure en France) - de type trackeur d’activité, pèse-personne en wifi ou tensiomètre connecté – et les appareils comme les téléphones portables et les GPS. Notre marché, qui concerne les outils d’auto-mesure, est nettement moins étendu, puisqu’en 2014, près de 700 000 appareils de ce type ont été vendus en France. En revanche, il connaît une croissance exponentielle, car une proportion toujours croissante de ménages s’équipe. En outre, il va aussi connaître une nouvelle évolution, car je crois que dans quelques années, la plupart des objets seront connectés, même les plus usuels.

Booster : Allons-nous vers une société « Big Brother » ?

Alexandré Plé : Je ne le pense pas. Un outil connecté utilisé seul reste un bout de plastique ou de métal, et ne peut aider en rien son propriétaire. Le but d’Umanlife est d’agréger différentes informations sur l’activité, l’hygiène de vie et la santé, pour leur donner du sens. Savoir que vous avez marché 5 000 pas aujourd’hui ou que vous avez fumé 10 cigarettes de plus que la veille sont des données intéressantes. Mais recevoir l’information que ce n’est pas assez pour vous maintenir en bonne santé, ou qu’il faut limiter votre consommation de tabac, est nettement plus porteur de sens. Cela aide chacun à se responsabiliser, et à changer de comportement pour se maintenir en forme. Umanlife fonctionne comme un coffre fort de données. Dans le domaine de la santé connectée, je suis persuadé que notre société va passer de la prévention non mesurée à la prévention quantifiée.

Booster : En quoi la plateforme Boosterhealth vous a apporté ?

Alexandré Plé : Elle apporte à Umanlife son professionnalisme, son expertise et sa vision sur le marché du financement de la e-santé en France.


Chercher un article, un mot clé...


Réseaux sociaux